Tout savoir pour étudier ou télétravailler à Barcelone

Barcelone, c’est la destination qui nous fait rêver depuis qu’on a mis un pied dans la vie d’adulte. Quand on était étudiant, on s’imaginait bien y faire notre Erasmus + et boire des sangrias pas chères le long de las Ramblas. Aujourd’hui, c’est pareil, sauf qu’on remplacerait les sangrias par de bons tapas accompagnés d’un bon vin andalou, et nos bristols d’étudiants par un ordi sur un rooftop ou un bord de plage (oui, on s’est un peu embourgeoisés, que voulez-vous). Si vous avez prévu d’aller travailler ou étudier en Espagne, on vous a compilé toutes les informations pour tout savoir avant de s’expatrier à Barcelone.

1) Les formalités et le visa pour partir étudier ou télétravailler à Barcelone

 Le Saint-Graal, à Barcelone (et plus largement en Espagne), c’est l’obtention du Numéro d’Identification des Etrangers, le N.I.E. 

⚠️ Attention, cette partie concerne uniquement les travailleurs ayant prévu de s’y installer trois mois ou plus

Bien que les démarches pour l’avoir soient relativement faciles, les délais de traitement peuvent être longs, très longs. On a même lu des témoignages de Français qui ont dû passer la nuit sur le trottoir, devant le bâtiment administratif, pour être sûr d’être reçus de bonne heure. Ça fait rêver, hein ? Allez hop, on vous dit tout : 

  • Premièrement, à quoi il sert ? Et bien, à tout. Il est indispensable pour la plupart des démarches administratives, que ce soit l’obtention d’un bien immobilier (sauf si vous passez par Remoters), le permis de conduire, l’abonnement Internet ou téléphonique, le numéro de sécurité sociale, etc. 
  • Comment obtenir le NIE ? Si tu es prévoyant, tu peux en faire la demande auprès des autorités consulaires espagnoles, depuis la France. Compte une dizaine de jours entre la réception de la demande et l’envoi postal. Sinon, il faudra te rendre auprès du commissariat espagnol le plus proche de chez toi.  Si tu es déjà en Espagne, il faudra demander un rendez-vous préalable au bureau des étrangers.
  • Comment obtenir un rendez-vous ? Pour obtenir un RDV pour ton Numéro d’Identification des Etrangers, c’est ici.
  • Quels sont papiers nécessaires à l’obtention du NIE ? Tu devras présenter des photocopies de tes papiers d’identité et avoir rempli le formulaire EX 15.

🛂  Maintenant que tu l’as eu, il ne te reste plus qu’à obtenir ton visa, tes papiers d’assuré et à fournir un échantillon d’ADN. Ca vaaaaa, on rigole ! L’Espagne a la bonne idée de faire partie de l’espace Schengen, tu n’as donc aucune autre formalité à remplir. Il te suffit juste de t’y rendre avec un passeport ou une carte d’identité nationale valide, et hop, l’affaire est dans le sac. 

Comme d’habitude, on ne saurait cependant que trop t’encourager à checker avant ton voyage les conditions de voyage pour aller en Espagne et à t’enregistrer sur Ariane pour ne pas perdre le fil. Ahah.

➡️ Consulte le site de l'ambassade pour éviter toute mauvaise surprise
➡️ Enregistre-toi sur Ariane pour voyager en toute sécurité

2) Trouver un appartement, une maison ou un logement étudiant à Barcelone

Avant tout chose, il est bon de connaître l’état du marché immobilier et des spécificités relatives à Barcelone :

Niveau prix, la ville n’est pas aussi bon marché que ce pourrais tu penser, surtout si tu cherches un appartement pour toi tout seul. Dans le centre-ville, les tarifs moyens pratiqués sont :

  • De 500€ à 700€ pour une coloc ou un coliving
  • De 800 à 1000€ pour un studio
  • De 1000€ à 1500€ pour un appartement d’une chambre
  • 1500€ ++ pour des prestations premium.

❌ Qu’on se le dise clairement, si ton budget ne correspond pas à ces tranches tarifaires, il va falloir être prêt à faire de gros compromis sur les prestations immobilières.

⚠️ On attire également ton attention sur plusieurs points de vigilance (ça fait très sérieux, dit comme ça, non?) :

  • Si tu pars de mai à septembre, il faudra t’y prendre à l’avance. C’est la haute saison, et les vacanciers sont de plus en plus prévoyants.
  • La loi catalane oblige le locataire à verser un mois de caution, dès 32 jours de location. Au-dessus de 3 mois, il est courant de devoir verser 2 mois de caution… aouch.
  • Autre mauvaise surprise, les frais d’eau, gaz, électricité et Internet sont parfois inclus, mais pas toujours. Tu peux rajouter de 80€ à 100€ pour une surface moyenne de 50m². Quant à nous, on fera tout pour que ce soit inclus. 

Comme d’hab, chez Remoters, on te trouve un appart quasiment au prix du marché local. Le genre de logements que tu ne pourras pas trouver par tes propres moyens, et moins cher que chez les grosses plateformes que tu connais déjà. Comment ? Grâce à Stéphanie, notre correspondante sur place qui connaît la ciudad comme sa poche.
Pour tester notre plateforme, il te suffit de remplir un formulaire en expliquant précisément ce que tu cherches et Stéphanie reviendra vers toi sous 72h pour te proposer quelques hébergements qui correspondent à tes attentes.

3) La qualité du wifi à Barcelone


On a déjà essayé de bosser un mois en partage de connexion, c’est franchement chiant. Tu le sais aussi bien que nous, le wifi, c’est le meilleur ami du voyageur. Comment ferait-on pour regarder Joséphine Ange Gardien en replay, sinon ? 

En théorie, tu devrais pouvoir trouver un logement avec Internet et téléphone, grâce à nos services. Si tu dois tout de même te faire installer tout ça, on te rappelle qu’il est impératif d’avoir un code N.I.E pour en bénéficier.

Plusieurs opérateurs se partagent le réseau, dont Orange, Movistar, Vodafone, Yoigi, Jazztel ou Masmovil. Que ce soit en téléphonie ou en connexion Internet, ils proposent à peu près tous des forfaits équivalents. Comme en France, surveille bien les offres, tu peux t’en tirer avec plusieurs mois gratuits. Comme ça, tu auras juste à payer l’installation.

⚡ La couverture est globalement équivalente, avec de la 4G et même de la 5G. La vitesse de téléchargement moyenne plafonne à 70mb/s en téléchargement comme en upload. Largement de quoi faire tourner tout ce qu’il faut pour le boulot, et les loisirs.

4) Système de santé, que prévoir ? 


Pour les séjours temporaires, rien ne fonctionne aussi bien que la Carte Européenne d’Assurance Maladie. Elle est gratuite et suffit à couvrir la plupart des frais engagés et te permet surtout de bénéficier des droits à l’assurance maladie française. Ça évite de longs atermoiements pour s’enregistrer en tant que résident catalan et bénéficier ainsi du système de santé local. C’est la solution à largement privilégier pour les étudiants. 

Clique ici pour faire la demande de la CEAM (avec tes identifiants AMELI).

Si tu restes plusieurs mois, que tu as un emploi sur place et un code N.I.E, tu peux alors bénéficier, au choix :

  • Du système public : 75% des frais sont pris en charge, 25% restent pour ta pomme (évidemment, ça dépend aussi de la couverture de santé prévue par ton travail, comme en France). En Catalogne, le système public s’appelle CatSalut. Il donne accès aux urgences, à la plupart des médecins et spécialistes ainsi qu’aux médicaments en pharmacie. Attention, il est inutilisable pour les personnes qui cotisent encore en France.

Pour obtenir ton numéro de sécu, il faut donc que tu donnes auprès du centres d'atenció primària de ton quartier ton code N.I.E, mais aussi que tu prouves que tu présentes un padron municipal, prouvant que tu habites bien dans la ville. Heureusement, depuis peu, tu peux faire toutes les démarches en ligne.

Clique là pour réclamer ton padrón. 

Une fois que c’est fait, tu transmets ton numéro de Sécurité Sociale à ton employeur qui se charge des dernières tâches administratives. C’est bon, tu peux désormais bénéficier des soins du système de santé public.

Petit conseil d’ami, sache que contrairement à la France, tu peux d’abord aller demander conseil au pharmacien avant de te rendre dans un centre médical. Ca t’évitera parfois de longs délais de traitements.

  • Du système privé : en gros, c’est un peu comme le fast pass de Disneyland, en moins drôle. Tu paies plus cher, mais tu passes plus vite, avec des médecins (parfois) plus compétents. 

🚨 Si jamais tu as un pépin urgent, appelle le 112 qui te mettra en relation directe avec la police, les pompiers ou une ambulance. C’est le service d’urgence européen, avec des conseillers qui parlent même Français. 


5) Les meilleurs endroits où sortir à Barcelone

Barcelone n’est pas réputée pour être la ville la moins festive d’Europe. Des endroits où sortir, boire, manger, il y en a à la pelle. 

  • Où aller si tu as le blues ?

🐔 Il y aurait environ 40 000 Français à Barcelone (et encore, ce sont les chiffres d’avant-Covid). Ca en fait, des boutiques tenues par des compatriotes. Tu n’auras pas trop de mal à te fournir en produits français (franchement, avec la charcuterie ibérique, ce n’est pas le saucisson d’auvergne qui te manquera). Si tu es en galère de produits type Maronsui's ou rillette Bordeaux Chesnel, tu peux faire un tour sur Ma Petite Epicerie ou la Maison Puyvalin pour des produits récoltés auprès d’artisans de nos régions, un peu plus haut-de-gamme. 

Sinon, tu peux aussi aller chiner des habits chez Paulette, te faire masser chez Rituels d’Orient ou boire des verres aux bars Premier ou Paname 75, véritables repères franchouillards.

Enfin, le Cercle des Français reste ton meilleur allié pour te tenir au courant de toutes les actualités et événements à propos de la communauté française à Barcelone. 

  • Si tu as besoin de travailler en paix ?

💻 Qui dit nombreux expatriés, dit de nombreux espaces de coworking à Barcelone. Même si on est de fervents défenseurs du full-remote, on ne peut quand même pas nier les bienfaits de conserver un peu de lien social à destination. Ca tombe bien, Barcelone est tout simplement la ville européenne avec le plus grand nombre d’espaces de coworking au m², avec plus de 300 lieux répartis dans toute la ville. 

➡️ Pour ne pas te tromper, on te conseille de checker le top de Welcome To The Jungle.

  • Si tu as besoin de bien manger ?

🍲 Tu as cru que tu allais te nourrir de tapas, de poiscaille, de paella et t’abreuver de bonnes cervezas bien fraîches pendant des mois ? Et bien tu as raison, si tu as envie de vivre Barcelone dans un cliché permanent.

Sinon, la ville est très portée sur toutes les tendances culinaires. Tu peux être végan, intolérant au gluten, flexitarien, cétogène, sreet-food addict tu trouveras toujours une adresse qui a pensé à toi. 

➡️ Plutôt que de te faire un listing sans queue ni tête, on t’encourage à aller checker le site officiel de la ville, à cette adresse, qui recense toutes les adresses du moment, ou tout simplement à faire confiance à Stéphanie Ruelle, notre correspondante basée à Barcelone.

  • Si ton corps et ton coeur brûlent d’envie de faire la fête

💃 Aller à Barcelone sans faire la fête devrait être un crime puni par la loi. Il y a tellement de bars et de boîtes de nuit où sortir que tu t’y retrouveras forcément à un moment donné, après un afterwork qui traîne en longueur ou une sortie entre étudiants.

Autant Las Ramblas est un spot très prisé des touristes (et des pickpockets), autant les boîtes de nuit sont un peu plus éloignées. Les plus connues sont l’Opium, avec sa terrasse en bord de plage, le Bling Bling avec son nom évocateur et le Soko, un peu plus intimiste. 

Pour une programmation musicale un peu plus pointue, tu peux aller faire un tour du côté du Razzmatazz ou de l’Insert (qui squatte en fait une des salles du Razz, pour les intimes). 

➡️ Retrouvez tous les events clubs barcelonais ici : Resident Advisor, la référence du clubbing
➡️ Et le reste des événements, plus familiaux, ici : Guide de Barcelone

6) La meilleure saison pour partir à Barcelone

🗓️ Pour avoir une idée du temps tout au long de l'année , le mieux est encore de cliquer ici. Sinon, on t'a aussi résumé la météo par saison. Pour ne rien te cacher, tu vas vite te rendre compte que tu peux quasiment profiter d’un temps agréable toute l’année à Barcelone, excepté de décembre à mars.

  • 🌼 Au printemps :

Clairement notre saison préférée pour profiter de Barcelone. Déjà, il n’y pas encore trop de touristes. On est entre initiés, tout va bien. Snobisme à part, c’est le moment le plus agréable pour profiter de promenades le long de la plage et dans les rues. Les arbres sont en fleur, les oranges poussent un peu partout dans la ville, les glycines étendent leurs dentelles pourpres, bref, c’est beau et ça sent bon. Il n’y pas que les arbres qui bourgeonnent, mais aussi l’activité festive de la ville avec les premières terrasses de l’année et les événements qui fleurissent un peu partout. Seul bémol, la mer est encore un peu trop froide pour se baigner. Ca y’est, on a déjà envie d’être au printemps (sauf si on est déjà au printemps quand tu liras ça. Dans ce cas, sache qu’on est heureux). 

  • 🌞 En été : 

C’est de loin la période la plus plébiscitée par les voyageurs du monde entier. A ce moment-là de l’année, tout y est chaud. La météo (surtout en août), les animations, les événements, les gens… Les open-air se multiplient et tu passeras d’un cinéma sur la plage à un festival musical dans un parc en un rien de temps. La journée, tu profiteras des soldes qui durent tout l’été (pratique) avant d’aller faire la bamboche jusqu’au petit matin. Par contre, c’est bondé, et le mercure grimpe facilement jusqu’à 30°C (sachant que le soleil espagnol tape un poco plus que le soleil du Nord de la France).

  • 🍁 En automne :

C’est en automne que la sierra aux alentours de Barcelone révèle tous ses secrets. Les balades dans la région sont splendides et la nature se pare de toutes les couleurs. Pour ceux qui aiment, c’est la période du brame des cerfs, qu’on peut aller écouter à quelques kilomètres de la ville. Dans la ville, l’activité est à la baisse, mais il est toujours possible de se baigner et de profiter de la plage. Par contre, la météo est vite changeante, du soleil à la pluie (surtout en octobre).

  • ☃️ En hiver :

La température ne descend que très rarement sous les 5°C et peut parfois dépasser les 10°C. S’il y fait plus doux que dans la majeure partie des villes européennes, vous n’échapperez quand même pas à la pluie et à la grisaille. Gros avantage, le prix des loyers descend en flèche. C’est la moindre des choses. 


7) Que visiter à Barcelone ? 


Il est possible de visiter une très large partie des lieux emblématiques de Barcelone en une semaine. Cependant, tu es censé être en train de travailler ou d’étudier une partie de la journée. A moins de te réserver une semaine de vacances pour découvrir la ville, tu vas donc devoir morceler tes découvertes. L’avantage, c’est que tu peux quasiment tout faire à pied. Mais surtout, Barcelone s’apprécie par son ambiance festive, déclinée à tous les coins de rue. Flâne, prends ton temps, teste toutes les petites adresses mignonnes que tu croises sur ton chemin. C’est comme ça que tu tomberas véritablement amoureux de la ville. Pour les plus pressés, voici un récapitulatif des lieux touristiques incontournables de Barcelone :


  • La Sagrada Familia : c’est comme Notre-Dame, sous LSD. En vrai, la visite est carrément emblématique de Barcelone, impossible de passer à côté. Les travaux sont censés s’arrêter en 2032, soit 150 ans après leurs débuts.
  • Le Parc Güell : c’est comme le Parc de la Tête d’Or, sous LSD. Plus sérieusement, c’est surtout l’un des chefs-d'œuvre d’Antonio Gaudi. Attention, seulement 400 personnes par tranches de demies-heures y sont acceptés.
  • La casa Milà et la casa Batllo : c’est comme les immeubles Haussmanniens, sous LSD. Bon allez, on arrête. Antonio Gaudi a encore frappé avec son génie architectural, aussi déroutant que captivant. Les deux maisons sont à 500m de distance. 
  • Les Remblas : c’est le spot touristique par excellence. Ce long boulevard mélange artistes de rue, fresque de Miro, bars à tapas, marchés colorés et pickpockets à foison. 
  • La Boqueria : le marché alimentaire le plus connu de Barcelone attire 45 000 visiteurs par jour. Tu vas jouer des coudes pour t’acheter ton jambon ibérique, mais tu vas aussi en prendre plein les yeux et les naseaux ! A privilégier aux heures creuses.
  • Le musée Picasso : Dans le quartier Born, tu auras l’occasion de découvrir toute la créativité du plus célèbre des peintres contemporains en ayant accès à plus de 4000 oeuvres. C’est à Barcelone que Picasso a fait ses études, normal que la ville lui rende hommage.
  • La colline de Montjuïc : il faudra faire un peu d’efforts pour grimper au sommet, mais tu seras récompensé par un magnifique panorama sur la ville de Barcelone. C’est ici que tu as accès aux installations du parc Olympique où se sont déroulés les JO de 1992.
  • La Cathédrale Basilique de la Sainte-Croix : tu peux monter sur son toit pour avoir une superbe vue. Ou l’admirer d’en bas, ce qui est déjà très bien. Son architecture est un régal et le quartier qui la borde, le Barrio Gotic, est l’un de nos préférés.
  • Le Barrio Gotic : Au centre de la vieille ville, il recèle encore des trésors de l’époque romaine. On adore son architecture alternant entre bâtiments contemporains et gothiques. Il faut vraiment prendre le temps de s’y balader pour découvrir tous ses trésors, flâner sur ses places et shopper dans ses petites échoppes. 
  • Le Camp Nou : Le temple du ballon rond. Celui où l’on voue un culte à Lionel Messi et où les trophées s’alignent plus que de raison. 
  • Barceloneta : THE spot balnéaire de Barcelone. On tombe parfois sur des pêcheurs qui vendent leurs prises sorties du bateau, on vient profiter des immenses plages, des centres commerciaux ou même de son aquarium. 

💡 Astuce : le City Pass n’a pas de date  de péremption et te permet te couper les files à la Sagrada Familia ou au Parc Guëll. Franchement, c’est quasiment indispensable. Tu peux aussi bénéficier d’un tour en gros bus de touriste et de -10% sur tout un tas d’attractions. Tu peux le commander ici.  

8) Comment se déplacer à Barcelone?

Si tu as bien lu tout notre guide, tu sais déjà que tu peux quasiment tout faire à pied. Bon, c’est sympa quand tu es en vacances, mais quand tu travailles ou étudies à Barcelone, tu as généralement envie d’aller au plus vite à bon port. 

🚗 Comme dans la plupart des grandes villes, on te conseille de laisser tomber la location de voitures. Déjà, tu gagneras quelques centaines d’euros sur ton budget mensuel. Ensuite, se garer est une vraie tannée, tu es bien souvent obligé de payer des parkings et une bonne partie du centre est piéton. Tu te déplaceras bien plus vite en transports en communs ou en vélo.

🚕 Si tu es un inconditionnel des 4 roues, tu peux facilement trouver un taxi. Tu ne paieras jamais plus d’une quinzaine d’euros pour un trajet en centre-ville. Quant au trajet pour rejoindre l’aéroport de Barcelone au centre-ville, il dure une trentaine de minutes et coûte en moyenne 35€. 

🚲 Le vélo est une bonne option pour se déplacer à Barcelone. En plus d’être écolo, il est largement mis en avant par la ville qui lui a consacré un réseau de près de 200km de pistes cyclables, quadrillant l’intégralité de la ville. Si tu prends un abonnement à l’offre de vélos en libre-service Bicing, tu peux t’en tirer pour 5€ par mois. Imbattable. 

🚇 Le métro est le moyen de transport le plus pratique pour atteindre ta destination en un temps record. Il y a 8 lignes qui t’emmènent à peu près partout. En plein été, tu y croiseras aussi bien des businessmen en costard que des personnes en route pour la plage. Bon à savoir, il vaut mieux prendre un carnet de 10 tickets, qui te coûtera deux fois moins cher (une vingtaine d’euros) que d’acheter des tickets à l’unité. 

9) La sécurité à Barcelone

Si Barcelone est réputée pour sa douceur de vie et son sens de la fiesta, elle est aussi connue pour ses nombreux pickpockets qui sillonnent les Ramblas. 

C’est franchement le seul point sur lequel il est nécessaire d’être alerté. Les vols sont nombreux et concernent généralement les touristes qui passent un peu trop pour… des touristes. Quelques précautions te permettent d’éviter ce genre de mésaventures, notamment en évitant de sortir un Guide du Routard en plein milieu de l’avenue ou en laissant son iPhone dernier cri sur la table du bar en allant aux toilettes. Evite aussi de t’y aventurer seul en pleine nuit, sous risque de tomber sur des personnes éméchées peu avenantes. Mais franchement, pour avoir souvent fait la bringue à Barcelone, c’est rare.

Le seul quartier que l’on ne te recommande pas forcément est celui de Raval, surtout lorsque le soleil est couché. L’éclairage y est faible et le quartier peut paraître menaçant. Même si dans la pratique, tout va bien. 

Enfin, il y a souvent des manifestations en faveur de l’indépendance de la Catalogne. Elles prennent très rarement une tournure violente, avec quelques heurts et répressions policières. Mais bon, si vous avez habité en France, vous êtes déjà habitué

10) Le coût de la vie à Barcelone

En un coup d’oeil :

  • 🍺 : 2,5€
  • ☕ : 1,4€
  • 🍽️ : 11€, c’est évidemment un prix moyen
  • 🏨 : 80€/nuit en moyenne, pour un 3-4 étoiles
  • 🛌 : 500€ en moyenne pour un logement en coliving avec chambre privée
  • 🏡 : 800€ par mois, pour un studio d'une chambre en centre-ville
  • 📱 :  35€/mois pour tout avoir en illimité
  • 💻 : 30€/mois
  • 🚗 : 400€/mois
  • 🚕 : 1,3€/km

11) La check-list du Barcelonais

Pour être sûr de vivre à fond ton expérience, pense à revenir ici pour checker ta Remoto-do :

  • [ ] Trouver un logement (sur Remoters 🙏)
  • [ ] Dégoter le café avec le meilleur wifi
  • [ ] Prendre un billet coupe-file pour la Sagrada Familia
  • [ ] T'inscrire sur un groupe d'expats vivant à Barcelone pour te faire tes premières relations
  • [ ] Grimper sur la colline de Montjüic pour découvrir la ville
  • [ ] Aller flâner au Parc Güell
  • [ ] Te faire pigeonner dans un restau des Ramblas
  • [ ] Passer une bonne soirée au Razzmataz 
  • [ ] Découvrir la ville en vélo
  • [ ] Spotter les oies de la cathédrale de la Sainte Croix
  • [ ] Participer au Sonar Festival
  • [ ] Manger des tapas à n’en plus pouvoir
  • [ ] Faire tes courses à la Boqueria
  • [ ] Finir la journée de travail par un petit tour à la plage
  • [ ] Découvrir le monastère de Montserrat, dans la région
  • [ ] Découvrir l’ambiance d’un match du Barça au Camp Nou

📬 Si tu as des questions, et c'est bien normal, contacte-nous par mail : info@weareremoters.co

Voilà, on a fait le tour de ce qu'on avait à te dire sur Barcelone ! Il ne nous reste plus qu’à se quitter sur ces belles images !