Tout savoir pour télétravailler à Londres

On ne sait pas vous, mais chez Remoters, on pense à Londres avec beaucoup de nostalgie et d’affection. Luc y a vécu une soirée époque à Ministry of Sound, Damien y a couru un douloureux marathon , Théo y a passé quelques-unes de ses meilleures soirées étudiantes et JB n’a pas échappé à un week-end linguistique qu’il a finalement adoré.  

On a beau dire ce qu’on veut, on ne se lasse pas de laisser traîner une oreille dans les coulisses de Buckingham Palace, de maudire leur nourriture, d’écouter du rock, de la drill,  de l’électro made in UK ou de consulter les billets d’Eurostar une fois par mois pour essayer d’obtenir le meilleur prix, “sait-on jamais”. 

✍️ Cette fois encore, on te livre toutes les astuces indispensables pour préparer au mieux ton installation dans l’une des mégalopoles les plus fascinantes du monde. Dans quels quartiers s’installer ou ceux à éviter, les meilleurs spots de la capitale ou tout ce qu’il faut savoir pour budgéter ta nouvelle vie… c’est parti ! 

1) Les formalités et le visa pour partir étudier ou télétravailler à Londres

🛂 Commençons par la douloureuse. C’était déjà suffisamment compliqué en primaire de comprendre quel pays appartenait au Royaume-Uni ou à la Grande Bretagne, voilà qu’ils ont en plus décidé de sortir de l’UE avec le Brexit. Concrètement, tu auras besoin d’un passeport dès le mois d’octobre. Avant ça, la CNI passe encore, mais prie pour tomber sur un douanier gentleman. Comme avant chaque voyage, le bon réflexe :

➡️ Consulte le site de l'ambassade pour éviter toute mauvaise surprise
➡️ Enregistre-toi sur Ariane pour voyager en toute sécurité

💡 Pour le visa :

La semi bonne nouvelle, c’est que tu n’as pas besoin de visa, à moins de partir t’installer plus de 6 mois. Si c’est le cas, les prix varient en fonction de tes qualifications (compte en moyenne 250€ et 25 jours de délai de traitement.) On te facilite le travail, en te donnant directement le lien pour savoir si tu es éligible.

Pour les visas de plus de 6 mois : 

Notre métier, c’est le télétravail. On va donc se concentrer sur les cas des travailleurs en partance pour Londres. Attention, prends une aspirine, ça se complique :

  • Le Visa “Skilled workers” : il est attribué à tous ceux dont le gouvernement valorise les compétences (sympa pour les autres…), dont les sportifs de haut niveau, les jobs liés au domaine médical ou hospitalier, les employés de filiales anglaises d’entreprises outre-manche… tout un tas de choses que vous pourrez checkez ici : 
  • Le Visa réservé aux investisseurs, aux talents, aux start-up.
  • Le Visa pour les travailleurs temporaires, concernant principalement les artistes, les sportifs, les organisations religieuses, etc. 
  • Le Visa pour les personnes du Commonwealth pouvant justifier d’un ancêtre britannique…

Sache qu’il existe d’autres formes de visas qu’on ne te détaillera pas ici mais dont les prix peuvent grimper jusqu’à près de 1200 livres. Tu comprendras donc qu’il est capital de te renseigner auprès de l’ambassade. 

🏎️ Concernant les permis de conduire, nos amis Britanniques nous ont encore facilité la vie. Ton permis de conduire Français suffira. Tu peux même amener ta voiture, mais mieux vaut l’immatriculer là-bas pour les très longs séjours. Pareil pour les assurances, mieux vaut contacter la compagnie à laquelle tu as confié ton véhicule avant de partir pour Londres. 

Pour transporter sa voiture, les prix sont fixés à partir de 43€ pour l’EuroTunnel (qui n’accepte pas les véhicules fonctionnant au GPL, c’est comme ça… la vie est injuste). C’est généralement un peu plus cher pour les ferrys à destination de Douvres.

2) Comment trouver un logement à Londres ? 

💰 Tant que tu as un peu d’argent à dépenser, on est bons. Tu dois sans doute être au courant (désolé si ce n’est pas encore le cas), mais Londres est l’une des villes les plus chères du monde, en matière d’immobilier. A côté, Paris, ça va. Ne t’attends donc pas à trouver des appartements abordables, ça n’existe pratiquement pas. Heureusement, on est là pour te mettre en relation avec un remoter qui te fera bénéficier des meilleurs tarifs imaginables, de quoi rendre jaloux tes amis ou tes futurs collègues.  

En attendant, voici quelques combines. Assieds-toi, respire un peu avant de lire les lignes suivantes. 

  1. Pour partager un appartement en coliving et rejoindre la folle aventure des entrepreneurs qui partagent tout, compte au grand minimum 900€/mois. Et ça, pour une petite chambre avec salle de bains partagée et kitchenette. Si tu veux mieux, tu peux multiplier par 1,5 voire par 2 ce prix. Par contre, tu as de bonnes chances d’être logé dans un immeuble so chic, avec piscine et tout le tintouin.  
  2. Pour les hôtels, les premiers prix sont généralement des dortoirs (à 900€ le mois) ou des chambres qui font vraiment flipper. Pour bosser, il y a mieux. Sans compter qu’ils ne sont pas forcément à côté du centre. Si tu veux un peu d’espace et du haut-de-gamme, compte plusieurs milliers d’euros par mois. 
  3. Il y a de nombreuses offres de location d’appartements sur le marché… mais plus tu te rapproches du centre, plus c’est cher. Tu peux trouver des chambres d’hôtel en banlieue pour moins de 1000€, mais il faut aimer les longs trajets en métro. Quant au centre, même en bénéficiant des offres longue durée de certains sites, les prix restent relativement inabordables pour le commun des mortels. Que tu veuilles du luxe ou de l’entrée-de-gamme, le mieux reste de nous faire confiance. 

Chez Remoters, on s'est associés à de vrais experts de la destination. On est allés droit au but en sollicitant l'aide de remoters déjà installés à Londres . Qui de mieux qu'eux pour connaître la ville sur le bout des doigts et t'éviter tous les écueils d'un déménagement à l’étranger ? 

🤑 Et surtout, on te propose des logements aux prix du marché, sans compter les avantages qu'on t'a négociés.

Pour trouver le pied-à-terre de tes rêves, fais appel à l'un de nos remoters. [NOM Remoter] vit depuis [NOMBRE D'ANNEES] à Londres. Il connaît la ville comme sa poche et est déjà sur les starting-blocks pour te trouver un logement. Dis-nous tout ce que tu attends de ton futur logement et laisse-nous faire le reste pour te dégoter la perle rare, au juste prix ⤵️.

3) La qualité du wifi à Londres

Comment la City pourrait-elle se passer de la fibre optique ? Comment les hipsters de Camden pourraient-ils commander leur thé matcha ou leur bubble tea sans une bonne connexion ? La connexion est globalement excellente, avec une vitesse moyenne de connexion enregistrée à 46 mbits/s. Au classement des pays les plus rapides, le Royaume-Uni se classe 34ème. Largement de quoi travailler sans avoir à se poser de questions, surtout que Londres a une connexion bien meilleure, comparée au reste du pays. 

Si tu es quand même inquiet, tu peux t’amuser à tester ton futur Internet speed ici.

Niveau opérateurs mobiles, on est à peu près sur les mêmes vitesses de connexion, en tout cas pour les meilleurs opérateurs. On a épluché les différentes offres, et on pense qu’il vaut mieux se tourner vers EE, qui offre une large couverture et surtout la meilleure vitesse de connexion, bien au-dessus des autres. 

L’excellente nouvelle, c’est que les opérateurs Français n’ont pas prévu de réinitialiser les frais de connexions hors UE, post-Brexit. Tu pourras donc profiter de ton forfait en toute impunité, sans avoir à débourser un centime supplémentaire. Du moins, tant que tu n’exploses pas ton forfait.

4) Système de santé à Londres, que prévoir ?

En France, on se félicite souvent de notre système de santé, réputé comme l’un des meilleurs au monde. L’un des meilleurs, seulement ? Et oui, car le NHS, le National Health System, est réputé pour être le plus performant du monde, en termes d’accès aux soins et d’équité. 

🗃️ Le système est globalement le même qu’en France, sauf que tu bénéficies directement du tiers-payant. Par contre, tu dois t’acquitter d’un forfait d’une dizaine d’euros par ordonnance et devoir mettre la main à la poche pour certains spécialistes, comme les soins dentaires ou oculaires ne sont pas remboursés. Pour en bénéficier, il suffit d’obtenir un statut de résident, obtenu en même temps que le visa (regarde plus haut  si tu ne sais pas comment faire). Cela permet notamment d’accéder aux walk-in centers, créés pour désengorger les hôpitaux et spécialisés dans le traitement des urgences mineures. 

☎️ Bon à savoir, le numéro d’urgence à Londres est le 999.

De toute façon, tu peux simplement bénéficier de soins grâce à la Carte Européenne d’Assurance Maladie, qui reste valable même après le Brexit, du moins jusqu’à sa date d’expiration. Elle suffira à couvrir la plupart des frais engagés. 

😞 Evidemment, comme partout, les prestations gratuites s’accompagnent de revers de la médaille parfois déstabilisants. En l'occurrence, les visites médicales ne durent qu’une dizaine de minutes, il y a énormément d’attente pour consulter des spécialistes et les chambres d’hospitalisation sont bien souvent communes, empêchant totalement d’avoir sa propre intimité. Rien de bien changeant par rapport à la France, cela dit. 

Il existe donc les alternatives habituelles, à savoir les établissements privés. Ici, les consultations se trouvent rapidement mais sont évidemment très chères, d’un peu moins de 100€ à plusieurs centaines d’euros selon les établissements. 

5) Quels sont les meilleurs endroits où sortir à Londres

Si tu as le blues : 

En France. C’est à 2h de train, tu peux faire un effort… Blague à part, Londres fourmille de cafés, de coworkings et même d’événements largement squattés par nos compatriotes. Très clairement, ce n’est pas à Londres que tu te sentiras le plus dépaysé. 

Plusieurs sites recensent les événements dédiés à la communauté Française

Si tu as besoin de travailler en paix : 

💻 Si tu as besoin de travailler en paix, mais avec une bonne ambiance, tu es clairement au bon endroit. On trouverait plus de 11,5M de mètres carrés dédiés au coworking. Et certains sont même à thématiques, comme les women-only. On te laisse découvrir un top 10 qui donne très envie de travailler, ici : 

➡️ Top 10 des coworkings qui donnent envie de travailler à Londres 

Si tu as besoin de bien manger : 

🍲 Dear Lord, save my soul ! Est-ce qu'on va vraiment se fatiguer à tendre encore au chauvinisme en vantant notre patrimoine gastronomique au détriment de la pauvreté culinaire britannique ? Oui. Juste pour le plaisir. On vous rappelle quand même qu’ils ont osé inventer la jelly, le pudding ou le spotted dick (on vous laisse voir par vous-même). 

Mais rendons à la Queen E ce qui appartient à la Queen E. En fait, il y a plein de trucs bons à Londres. Il suffit de se rendre dans n’importe quel pub et de commander des pies ou même des Fish & Chips et hop, la vie devient plus belle ! Quant aux gastronomiques, ils n’ont plus rien à envier à certaines des meilleures tables du monde. Ils ont mêmes quelques célébrités internationales, comme Gordon Ramsay ou Jamie Oliver.

➡️ La liste des restaurants les plus hype de Londres, par le Condé Nast

Si ton corps et ton coeur brûlent d’envie de faire la fête

🕺💃 Pour faire la fête à Londres, c’est facile. Vous êtes dans la capitale européenne de l’underground (avec Berlin et depuis peu Paris, OK). Ici, les soirées où l’on accède par mots de passe ne sont pas rares et une partie des fêtards commencent leurs soirées relativement tôt, vers 17h, dans les bars et pubs du quartier. Le soir, quand la nuit tombe, les clubs comptant parmi les plus renommés du monde ouvrent leurs portes et assouvissent les envies de débauche et de fête des locaux et des expatriés (shout out à La Fabric, Ministry of Sound ou le Printworks). 

➡️ Retrouvez tous les events clubs londoniens ici : Resident Advisor, la référence du clubbing
➡️ Et le reste des événements, plus familiaux, ici : Site officiel de la ville de Londres

6) Le meilleur moment pour se rendre à Londres

🗓️ Pour avoir une idée du temps tout au long de l'année , le mieux est encore de cliquer ici 👇 Sinon, on t'a aussi résumé la météo par saison. Spoiler alert, mieux vaut y aller au printemps ou à l’été.

  • 🌷 Au printemps

Les écureuils commencent à pointer le bout de leur nez, et c’est une raison largement suffisante pour venir à Londres. Sinon, c’est aussi le grand retour des événements en extérieur et la Tamise retrouve un semblant de vie. Plus on avance vers le mois de mai, plus il y a de choses à faire en extérieur. Les touristes reviennent peu à peu, mais la ville reste largement vivable. Par ailleurs, c’est sûrement le moment rêvé pour aller découvrir la countryside !

  • ☀️ En été

C’est en été que Londres exprime son plein potentiel. Les événements open-air se multiplient, la ville retrouve des couleurs et bien évidemment, il y a moins de pluie. Les écoles sont fermées et le calendrier fourmille donc d’événements adaptés aux familles. De même, c’est le seul moment de l’année où tu pourras visiter Buckingham Palace, la Reine étant partie elle aussi en vacances. Point négatif : il y a beaucoup de monde dans les parcs et dans les rues. 

  • 🍂 En automne 

Il pleut en moyenne ⅓ du mois. C’est bon à savoir si tu aimes passer ton temps dehors. Par contre, la saison colle particulièrement bien à la ville. Les arbres orangés, Halloween, Harry Potter et les petits cafés hyper mignons de Notting Hill où l’on déguste des pumpkin pies et autres délicieuses pastries pour le tea time. Bon à s avoir, tu peux réaliser de vraies belles affaires sur les billets d’avion et le logement !

  • ❄️ En hiver

2h d’ensoleillement par jour et beaucoup de pluie, de froid et de vent. Ça donne envie, hein ? Mais mine de rien, les illuminations à l’approche des fêtes réchauffent tout de suite l’atmosphère. Et puis, patiner dans Londres, ça a ce je ne sais quoi de romantique qui vaut vraiment le coup, de même que les parades ou les soldes incontournables passées les fêtes. Pour des billets d’avion et des hébergements bradés, on vous conseille d’ailleurs le mois de janvier, voire février. 

En bref, on a quand même tendance à conseiller de s’y rendre d’octobre à mai, surtout pour profiter à fond des marchés à ciel ouvert et des nombreux treks de la région.

7) Que visiter à Londres ?

😱 Londres est dix fois plus grande que Paris. C’est à la fois complètement flippant, et à la fois complètement génial. Un océan de possibilités s’offre à toi, du moins dès que tu auras commandé ton Oyster Card, pour te déplacer.

On consacrera un article entier aux divers quartiers de Londres, mais nous sommes sûrs que tu as déjà entendu parler du hall of fame Londonien. Quelques noms, en vrac, qui vont tout de suite te projet de l’autre côté de la Manche : 

  • Piccadilly Circus (où tout le monde prend la même photo)
  • Buckhingham Palace (où les chapeaux des gardes sont d’origine française. Et oui, on place ça comme ça, on est des fous). 
  • Camden (et son marché où vous finirez inéluctablement tous les week-ends pour une pinte ou deux)
  • Shoreditch (le quartier le plus branché, le plus hipster, le plus cool)
  • La Tower of London (et ses corbeaux qui gardent jalousement le trésor royal)
  • Big Ben (qui s’appelle en fait la London Clock, moins classe)
  • Mayfair (l’endroit rêvé pour les amateurs de voitures de luxe et d’appartements ultra-classes et chers)
  • Hyde Park (142 hectares verdoyants où l’on peut même se baigner dans le lac
  • Notting Hill (son marché aux puces et ses restaurants aux 1001 saveurs)
  • Oxford Street (et ses boutiques où vous dépenserez sans relâche)

En fait, la liste est interminable. L’office de tourisme a fait un travail formidable en vous proposant des itinéraires de découverte qu’on ne peut que valider.

Retrouve toute la liste ici : Les meilleurs itinéraires à faire à Londres

8) Comment se déplacer à Londres?

🚗 Commençons par la pire des manières de se déplacer à Londres : la voiture ! Déjà, on y roule à gauche. Bon, ce n’est pas bien grave, mais ça peut être légèrement déroutant la première fois, surtout en plein milieu d’un carrefour, pressé par des bruits de klaxon. Non, le vrai problème, c’est les bouchons. De quoi faire perdre son sang-froid à un garde de la famille royale. Qui plus est, il faut s’acquitter d’un droit de passage, dans le centre-ville, de 5£, certaines routes sont à sens unique sans qu’on sache trop pourquoi et il faut avoir énormément de chance pour arriver à se garer rapidement. Bof. 

🚲 Ca devient de plus en plus agréable de rouler à Londres. La ville a considérablement amélioré son réseau cyclable et tu peux facilement déambuler du Nord au Sud. Il y a même de très jolis itinéraires à emprunter, le long de la Tamise ou pour s’aventurer un peu plus loin, en week-end. Plutôt que d’acheter un vélo, tu peux faire confiance à Santander Cycles, les vélos en libre-service. Compte 2£ par demie-heure. 

🚇 Tout coûte cher à Londres, on vous aura prévenu. Première chose à savoir, ne paie pas de single ticket. Tu risques d’y laisser une bonne partie de ton salaire. Mieux vaut prendre une Oyster Card, plafonnée au maximum à 6,8£ par jour et fonctionnant par système de recharges. A noter qu’en l’utilisant, tu peux gagner un peu d’argent en choisissant des tranches horaires creuses, moins chères que le Peak time (les sorties de bureau, en gros). 

🚕 Ceux qui disent que les taxis sont moins chers à Londres que les transports en commun ont certes de l’humour, mais ils ont tout faux. C’est simple, tu peux compter en moyenne 15£ pour un trajet de moins de trente minutes. Avec des suppléments de nuit, de jours fériés et tout ce que tu veux d’autres. Par contre, les fameux Black Cabs sont tous accessibles aux personnes à mobilité réduite… et ça, c’est formidable ! Évidemment, tu trouveras très facilement des Uber, des Bolt et même des minicabs, ce qui te permettra de payer jusqu’à -30% sur tes courses. Habile, Bill ! 

9) Sécurité à Londres

Ni pire ni mieux qu’une autre grande ville européenne, il convient d’appliquer à Londres les mêmes règles que partout ailleurs. Quelques exemples en vrac : on évite de prendre un VTC dont la plaque d’immatriculation ne correspond pas à l’application, on ne laisse pas son téléphone mobile dernier cri sur la table du bar, on fait un peu plus attention dans les rues passées minuit et on surveille ses poches dans les quartiers les plus bondés. 

⚠️ Il y a quelques districts qui ont la réputation d’être un peu plus sulfureux que les autres, comme Totthenham Hale, Peckham ou Hackney. 

Conseil bête mais qui veut vous sauver la vie, veillez à bien regarder du bon côté de la route avant de traverser, le sens de circulation étant contraire à celui pratiqué en France.

10) Le coût de la vie à Londres

En un coup d'oeil :

  • ☕ : 2,4€
  • 🍺 : 5,7€
  • 🍽️ : 17€, c’est évidemment un prix moyen
  • 🏨 : 3000€ par mois, minimum. Il y a beaucoup d'hôtels haut-de-gamme dans le coin.
  • 🛌 : 1500€ en moyenne pour un logement en coliving avec chambre privée
  • 🏡 : 1700€ par mois, pour un studio d'une chambre
  • 📱 : 50€/mois pour 50GB de datas
  • 💻 : 30€/mois
  • 🚗 : 650€/mois
  • 🚕 : 2,5€/km

11) La check-list du Londonien

Pour être sûr de vivre à fond ton expérience, pense à revenir ici pour checker ta Remoto-do :

  • [ ] Préparer tous tes papiers administratifs pour faciliter ton arrivée
  • [ ] Trouver un logement (sur Remoters 🙏)
  • [ ] Dégoter le coffe-shop avec le meilleur wifi
  • [ ] T'inscrire sur un groupe d'expats vivant à Londres, pour te faire tes premières relations
  • [ ] Découvrir l’immensité de la ville depuis le London Eye
  • [ ] Aller flâner à Camden
  • [ ] Prendre les écureuils en photo, à Hyde Park
  • [ ] Chiller dans les Kensington Gardens
  • [ ] Vivre un derby France-Angleterre dans un bar 
  • [ ] Rentrer dans un pub pour se rafraîchir. 
  • [ ] Découvrir les bars les plus insolites de la ville
  • [ ] Faire coucou à la Reine, devant le Buckingham Palace
  • [ ] Rentrer au petit matin, après une nuit dans l’un des nightclubs de la ville
  • [ ] Craquer chaque week-end dans les fripes du coin, so classy
  • [ ] Verser une petite larme devant le prix du métro 
  • [ ] S’habituer à se balader avec un parapluie dès la fin de l’été
  • [ ] Vivre la féérie de Noël et la parade du Nouvel An 
  • [ ] Se perdre dans les rues pour découvrir de superbes fresques de street-art 

📬 Si tu as des questions, et c'est bien normal, contacte-nous par mail : info@weareremoters.co

Voilà, on a fait le tour de ce qu'on avait à te dire sur Londres ! Il ne nous reste plus qu’à se quitter sur ces belles images !