5 conseils pour bien préparer ses études ou son stage à l'étranger

Oui ma gâtée, ça y’est, c’est le moment. Presque deux décennies que tu attendais ce moment. A vrai dire, you were born for this. C’est le grand frisson, l’extase. Te voilà aux portes du grand départ, pour aller passer quelques mois à l’étranger, en vacances études.

Justement, tu en as marre de ces clichés. Ça fait des semaines que tes parents t’expliquent que partir étudier à l’étranger, ça ne veut pas dire tester tous les bars de la région. Tous tes potes t’envient, eux aussi rêveraient d'aller étudier à Londres, Barcelone, Bangkok, Shanghaï ou Singapour.

C’est vrai que le soleil est toujours plus chaud à des milliers de kilomètres, que c’est plus sympa de finir la journée autour d’un pad thaï que d’instant noodles réchauffées et que tes dizaines de nouveaux amis te laisseront des souvenirs inoubliables pour tes 80 prochaines années.

Mais ce n’est pas qu’une partie de plaisir, après tout. Il y a beaucoup de choses à penser, à prévoir… et du boulot à abattre ! T’inquiète, déstresse, on te rappelle ici la base de ce qu’il faut prévoir avant de partir étudier en Erasmus +  ou en semestre d’études à l’étranger.

🗄️ Quels papiers à prévoir avant de partir étudier à l’étranger ?

C'est comme ça que débute ta vie d'adulte. Bienvenue dans l'enfer administratif, la salle des tortures où le temps n'existe plus. Heureusement, voici un guide qui va bien t'aider pour brûler les étapes et ne commettre aucune erreur pour commencer ta nouvelle vie d'étudiant à l'étranger.

✅ Le passeport

Pour tout séjour au sein de l’Union Européenne, la Carte Nationale d’Identité suffit. Cependant, tu auras forcément besoin d’un passeport à un moment donné de ta vie, si tu aimes le voyage.

C’est ton sésame pour l’aventure, celui qui t’ouvrira toutes les frontières et que tu déclareras volé pour conserver en souvenir les tampons (on rigole hein, c’est pas bien, il ne faut pas faire ça).

Pour l’avoir, il suffit d’adresser votre demande à votre mairie, ou au sein de la Préfecture de Police la plus proche de chez vous (pour les étudiants parisiens qui nous lisent).

Tu devras remettre à la personne qui s’en charge un justificatif de domicile, la demande de pré-passeport accessible via ce formulaire, une photo d’identité approuvée par votre photomaton ou votre photographe préféré, et vous acquitter des timbres fiscaux que tu peux acheter en ligne, ici. Compte 86€ pour les personnes majeures et 42€ pour les 15-17 ans.

Quant aux délais de traitement, ils peuvent énormément varier d’une préfecture à l’autre. Tu peux tabler sur un délai de traitement moyen de 3 semaines, un peu moins si tu as de la chance. Mais prends-y toi suffisamment en avance pour éviter toute mauvaise surprise. Sinon, tu peux aussi voir pour te créer un passeport d’urgence. On t’explique tout sur cet article dédié :

💡 Passeport d’urgence, comment faire ?

🛂 Le visa

Pas besoin de visa dans les pays de l’Union Européenne. Par contre, pour les autres pays, les règles varient en fonction de l’administration de chaque pays, comme les coûts. Tu peux aussi bien t’en sortir pour une dizaine d’euros que pour plusieurs centaines d’euros. Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte, comme le nombre de mois que tu passeras dans le pays, la visite potentielle à l’ambassade et le recours à d’autres papiers, comme les demandes de permis d’études pour le Canada.

Notre conseil : étudie tout ça suffisamment à l’avance pour ne pas te retrouver bloqué. Si tu ne connais pas encore la potentielle lenteur des services administratifs, tu vas être servi.

⚕️ L’assurance santé

Encore une fois, pas de prise de tête si tu pars en UE. Ta bonne vieille Sécu prend en charge la majeure partie de tes petits bobos, à condition d’avoir souscrit en avance à la Carte Européenne d’Assurance Maladie. En gros, elle te permet d'accéder aux professionnels de santé et aux hôpitaux locaux, aux mêmes tarifs que les habitants du pays. Attention, les systèmes de santé varient énormément d’un pays à l’autre. Si on est bien couverts en France, ce n’est pas forcément le cas ailleurs, donc attention aux mauvaises surprises.

➡️ Commande ici ta Carte Européenne d’Assurance Maladie.

Pour les pays en dehors de l’Europe, il est préférable de s’inscrire au régime local de Sécurité Sociale. La bonne nouvelle, c’est que ce sera automatiquement le cas si tu décides de prendre un petit boulot à côté. La moins bonne, c’est que les montants des frais à ta charge sont généralement plus élevés qu’en France. On ne peut donc que te conseiller de souscrire à un contrat d’assurance complémentaire santé qui prendra en charge les frais restants.

💉 Les vaccins

Tu dois être à jour sur les vaccins classiques du calendrier vaccinal Français, comme le DTP , la coqueluche, la rougeole ou l’hépatite B. Ensuite, ça dépend des pays. Il te sera parfois recommandé ou demandé de te faire vacciner contre l’encéphalite japonaise, l’hépatite A, la fièvre jaune, la fièvre typhoïde, la méningite à méningocoques et autres joyeusetés qui font peur.

Prends rendez-vous dès que possible dans un centre de vaccination agréé pour que ton corps ait le temps de s’habituer au vaccin et de te rendre invincible.  

🚗 Le permis de conduire

Avec un peu de chance, tu l’as déjà passé en France. Bravo si c’est le cas ! Tu peux donc faire une demande de permis international, entièrement gratuit, qui te permet de conduire dans une très large majorité des pays du monde.

Honnêtement, le papier ne te sera que rarement demandé, mais il vaut mieux l’avoir, surtout quand tu es jeune et que personne ne te fait confiance (désolé mais c’est comme ça).

Il est tout à fait inutile de le demander si ton voyage à l’étranger a lieu dans l’Espace Economique Européen.

➡️ Voici le lien pour effectuer une demande de permis international en ligne


Les meilleurs sites pour trouver un logement étudiant à l’étranger

Weareremoters.co, voilà, c’est tout, merci au revoir. 👋

Blague à part, plein d’autres acteurs que tes fidèles serviteurs font du bon boulot (presque aussi bon que le nôtre). Voici une liste non exhaustive des sites qui peuvent t’aider :

  • Remoters : on te trouve un logement au prix du marché local en moins de 48h grâce à nos correspondants locaux qui connaissent la destination et le marché immobilier comme leur poche. En plus de ça, ils te proposent des logements en fonction du formulaire que tu auras pré-rempli, pour être au plus proche de tes attentes, et tu peux leur poser toutes les questions que tu veux lors d’un appel en visio (ou vocal si tu es timide).
  • Airbnb : est-ce-qu’on a vraiment besoin de te le présenter ? C’est le leader incontesté, bien que les prix puissent parfois être un peu trop élevés (tu n’es pas obligé de nous faire confiance, mais tu devrais).
  • Craiglist : on entend souvent plein d’histoires sur Craiglist, entre légendes urbaines et faits divers. Le site n’est pas très beau mais est diablement efficace ! C’est une sorte de Bon Coin à l’international. Il faut juste faire attention aux escroqueries, comme partout.
  • Bedycasa : l’un de tes meilleurs partenaires pour une expérience authentique. Grâce à eux, tu peux trouver un logement directement chez l’habitant. Parfait si tu aimes l’échange et la convivialité.
  • Tous les sites spécifiques à certaines destinations : Gumtree au Royaume-Uni, Kijiji au Canada, Piso Compartido à Buenos Aires, Idealista en Espagne, Planet Home en Allemagne…

💰 Comment bien prévoir son budget à l’étranger quand on est étudiant ?

Quand tu es étudiant, tu ne roules généralement pas sur l’or. En plus de ça, tu vas devoir payer ton logement, ton matériel et toutes tes activités extra-scolaires. C’est chaud, mais ça va le faire !

Au risque de se prendre un ok boomer, on te conseille quand même de te faire un petit fichier Excel à ne pas piquer des hannetons. Crée plusieurs colonnes pour lister tes dépenses par secteur (immobilier, sorties, courses alimentaires, déplacements, matériel informatique, etc.). Ainsi, tu auras une idée précise de ce que tu dépenses par mois, et donc de ce qu’il faut demander à tes parents travailler pour combler le reste !

Si tu veux pouvoir kiffer comme tu l’entends, le mieux est de te trouver un petit boulot qui te permet de boucler les fins de mois. Généralement, les restaus français et autres boulangeries/pâtisseries locales ont toujours besoin de main d’œuvre peu qualifiée et qui leur apportent de la crédibilité. La règle est d’ailleurs valable pour l’entièreté du secteur bars/restauration.

Tu peux aussi aller frapper aux portes d’ONG qui peuvent te proposer de recruter des donateurs dans la rue, vêtu de ton plus beau k-way fluo. Mais il existe des dizaines d’autres jobs que tu peux faire en one-shot, le temps de mettre de l’argent de côté, comme les vendanges, la récolte de fruits et légumes, la distribution de journaux, hôte.sse d’accueil, coach sportif, etc.

🎁 Quelles aides et quelles bourses pour aller étudier à l’étranger ?

Heureusement, il y a beaucoup plus d'aides que ce que tu aurais pensé pour t'aider à t'envoler de tes propres ailes. Que ce soit au niveau local, territorial, régional, international, il existe de nombreuses institutions qui sont à ton écoute pour alléger un peu tes dépenses et te fournir des bourses étudiantes.

👉 Les bourses proposées par Erasmus +

Il faut te renseigner auprès de ton bureau d’école, chargé des relations internationales. Ça peut rapporter gros, jusqu’à 450€/mois en fonction de ton stage et du pays choisi pour des durées d’allocations comprises de 2 à 12 mois. La bourse d’Erasmus + peut en plus être complétée par des financements des collectivités territoriales.

Ce site est super bien fait et t’indique tout ce qu’il y a à savoir sur Erasmus + : https://generation.erasmusplus.fr/sejour-bourse-erasmus-etudiant/

👉 Les bourses proposées par les régions

Leur gros avantage, c’est qu’elles sont parfois cumulables avec d’autres bourses de l’Etat ou même d’Erasmus +. A vrai dire, tout dépend des collectivités, mais tu peux généralement escompter gagner plusieurs centaines d’euros par mois. Les dossiers sont évidemment à remplir au minimum plusieurs semaines avant le départ. Tu vas devoir fournir plein de papiers, dont ton certificat de scolarité, une attestation signée par ton établissement d’accueil au sein de la destination que tu auras choisi, un avis d’imposition de tes parents (ou le tien, si tu es financièrement indépendant), une convention de stage, un RIB, etc.

👉 Les bourses proposées par les pays à l’étranger

Généralement, ces bourses sont accordées aux étudiants se destinant à des parcours d’excellence. On aime pas trop le terme, mais il a le mérite d’être clair. C’est par exemple le cas du programme Fullbright aux USA, ou des Bourses Eole, aux Pays-Bas.

 Il y a aussi des programmes d’échanges spécialisés entre les facultés et grandes écoles françaises et d’autres pays, comme le MICEFA pour l’Amérique du Nord, ou le PQÉÉ au Québec.

👉 Les bourses proposées par ton école

On ne pourra malheureusement pas trop t’aider sur le sujet, tout dépend de ton école. Renseigne-toi auprès de ton bureau des relations internationales et croise les doigts.

Ne pas traîner qu’avec des Français

Franchement, on s’est tous fait avoir. C’est tellement plus pratique de trouver une bande de potes français, avec qui tu peux rigoler et parler sans frontières. Mais c’est aussi tellement dommage.

En vrai, tu vas probablement vivre certains des meilleurs moments de ta vie. Ne te mets pas de barrière de langue, tu risques de passer à côté de belles rencontres (dont celles effectuées sur  Tinder ou Bumble). En plus, tu vas considérablement augmenter ton niveau en langues en quelques mois… de quoi séduire facilement tes futurs employeurs.

Maintenant que tu sais tout ça, on te souhaite une excellente préparation de voyage. Pour le logement, tu sais maintenant que tu peux compter sur nous. Si tu veux discuter un peu ou trouver le logement de tes rêves, tu peux nous contacter via info@weareremoters.co ou en cliquant sur :